RSS Feed Twitter

Archive de mars, 2013

Apprendre à méditer.

28 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

 Powered by Max Banner Ads 

Dans l’agitation du monde actuel, apprendre à méditer peut apporter un sens au calme et à la satisfaction intérieure. La pratique de la méditation est un passage dans votre conscience intérieure, qui a pour résultat une augmentation de la conscience de votre propre existence et de votre rapport global avec le cosmos.

Si vous cherchez à répondre à cette fameuse question : « qui suis-je et pourquoi suis-je ici ? » ou si vous cherchez simplement à apprendre une technique simple de relaxation, il se pourrait que la méditation soit la bonne réponse pour vous.

Bien qu’il y ait des centaines de techniques établies, comment vous allez méditer vous incombe vraiment. Vous pouvez sélectionner et choisir parmi différentes écoles de pensée et trouver une technique qui convienne mieux à votre personnalité. Cependant, bien que la méditation ait beaucoup de  contextes culturels différents, il y a certaines facettes générales qui dépassent les limites de n’importe quelle culture.

Selon la philosophie orientale, méditer signifie penser à l’éternel, ou plutôt augmenter votre conscience jusqu’à ce que vous soyez en harmonie avec le cosmos dans son ensemble. Les émotions transcendantales aiment le chagrin, l’euphorie ou même l’amour. Ils peuvent disparaitre, mais l’univers est éternel. Par la suite, avec la pratique, apprendre à méditer peut vous amener dans une harmonisation plus étroite avec les véritables racines et les buts de l’existence même.

Même si vous n’êtes pas intéressé par les implications métaphysiques de la méditation, méditer a un véritable effet sur la santé.

 Apprendre à méditer peut avoir des effets positifs sur les maladies générées par le stress telles que la tension artérielle et les problèmes cardio-vasculaires. En conjonction avec des approches traditionnelles de la médecine occidentale, la méditation peut cibler les causes premières de certaines conditions dues au stress en apaisant et en éclaircissant les esprits.

Il existe de nombreuses techniques de relaxation issue de la méditation. Vous pouvez méditer assis, debout ou allongé, sur une chaise ou sur le plancher. Apprendre comment méditer n’est pas difficile. Il y a de nombreux programmes en ligne qui peuvent vous enseigner les bases et vous aider à démarrer. Ces programmes peuvent vous guider à chaque étape du processus de la méditation, vous fournir des astuces sur des postures appropriées et vous enseigner comment créer la situation idéale pour votre séance de méditation.

Dominique BERNARD

http://ledi.bienetreavecsoi.promety.net/webrd/pvm-vivre

 

 

Qu’est-ce que la méditation et comment méditer ?

25 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

Vous pouvez employer la méditation pour améliorer votre santé mentale et vos capacités, mais aussi pour améliorer votre santé physique.  Certaines de ces techniques sont très simples, vous pouvez les apprendre à partir d’un livre ou d’un article, d’autres exigent les conseils d’un professeur qualifié de méditation.

Qu’est ce que la méditation ?

La plupart des techniques appelées méditation incluent ces composants :

  • Vous êtes assis ou allongé dans une  position détendue.
  • Vous respirez régulièrement. Vous inspirez profondément pour obtenir assez d’oxygène. Quand vous expirez, vous détendez vos muscles de sorte que vos poumons soient bien vidés, mais sans tensions.
  •  Vous cessez de penser aux problèmes et aux soucis quotidiens.
  • Vous concentrez vos pensées sur un certain bruit, un certain mot que vous répétez, une certaine image, un certain concept abstrait ou un certain sentiment. Votre attention entière devrait être dirigée sur l’objet sur lequel vous avez choisi de vous concentrer.
  • Si quelques pensées étrangères s’introduisent, bloquez cette pensée étrangère, et retournez à l’objet de la méditation.

Les différentes techniques de méditation diffèrent selon le degré de concentration et selon comment des pensées étrangères sont traitées. Dans certaines techniques, l’objectif est de se concentrer tellement intensément qu’aucune pensée étrangère ne peut se produire.

Dans d’autres techniques, la concentration est plus détendue de sorte que les pensées étrangères arrivent facilement. Quand ces pensées étrangères sont découvertes, on les bloque et on retourne à la méditation pure d’une façon décontractée. Les pensées qui viendront à l’esprit, seront souvent des choses que vous avez oubliées ou supprimées et elles vous permettront de redécouvrir des choses cachées dans votre mémoire. Cette redécouverte aura un effet psychothérapeutique.

Les effets de la méditation  La méditation a les effets suivants :

  • La méditation vous apportera le repos et la récréation.
  • Vous apprendrez à vous détendre.
  • Vous apprendrez à mieux vous concentrer sur la résolution des problèmes.
  • La méditation a souvent un bon effet sur la tension artérielle.
  • La méditation a des effets bénéfiques sur des processus intérieurs du corps, comme la circulation, la respiration et la digestion.
  • La méditation régulière aura un effet psychothérapeutique.
  • La méditation régulière facilitera le système immunitaire.
  • La méditation est habituellement plaisante.

LA DIFFÉRENCE ENTRE L’HYPNOSE ET LA MÉDITATION

L’hypnose peut avoir certains effets relaxants et psychothérapeutiques identiques à ceux obtenus par la méditation. Cependant, quand vous méditez vous prenez les commandes vous-même ; par l’hypnose vous avez laissé une autre personne prendre les commandes. D’autre part, l’hypnose n’aura pas un effet de formation sur votre capacité de concentration.

UNE FORME SIMPLE DE MÉDITATION  Voici une forme simple de méditation :

  • Asseyez-vous dans une bonne chaise en position confortable.
  • Détendez tous vos muscles autant que vous pouvez.
  • Cessez de penser à n’importe quoi, ou essayez au moins de ne pas penser à n’importe quoi.
  • Expirez en détendant tous les muscles de votre appareil respiratoire.
  • Répétez cela pendant 10 à 20 minutes :
  • Inspirez tellement profondément jusqu’à ce que vous sentiez que vous avez assez d’oxygène.
  • Expirez en détendant complètement votre poitrine et votre diaphragme.
  • Chaque fois que vous expirez, pensez au mot « un » ou tout  autre mot simple à l’intérieur de vous-même. Vous devriez penser le mot d’une façon prolongée, et de sorte que vous l’entendiez à l’intérieur de vous utilisez votre voix intérieure et essayez d’éviter de le prononcer normalement.
  • Si des pensées étrangères entrent, arrêtez simplement ces pensées d’une façon détendues, et continuez de vous concentrer sur votre respiration et le mot que vous répétez.

Pendant que vous procédez à cette méditation, vous devriez vous sentir davantage détendu dans votre corps et dans votre esprit, vous devriez aussi sentir que vous respirez régulièrement et  plus efficacement et que la circulation du sang dans tout votre corps devient aussi plus efficace. Vous pouvez également sentir un plaisir mental croissant pendant toute la méditation.

LES EFFETS DE LA MÉDITATION SUR LES MALADIES  Comme tout exercice, la méditation peut être exagérée. Par conséquent vous ne devriez pas méditer trop longtemps ou trop  concentré au point d’en ressortir exténué ou vidé mentalement.

La méditation peut parfois être un problème pour des personnes souffrant de maladies mentales, d’épilepsie, de problèmes cardiaques sérieux ou des maladies neurologiques. D’un autre côté, la méditation peut être utile dans le traitement de ces derniers.

Les gens souffrant de telles conditions devraient vérifier quels effets peuvent avoir les différents genres de méditation sur leurs propres problèmes de santé, avant de commencer à pratiquer la méditation. Si vous êtes dans l’une de ces conditions, il vous est recommandé d’apprendre la méditation avec l’aide d’un professeur, d’un psychologue ou d’un professionnel de la santé expérimenté qui emploi la méditation comme module de traitement pour des maladies réelles.

Dominique BERNARD

http://ledi.bienetreavecsoi.promety.net/webrd/pvm-vivre

 

Pourquoi vous devriez méditer ?

21 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

Les effets secondaires de la méditation sont positifs et innombrables.
Des études ont démontré que ceux qui méditent de façon régulière ont réduit la maladie, le stress et leur besoin de repos.
Mais une parmi les nombreuses raisons indiscutables de méditer est que le processus de la méditation lui-même est sublime. La méditation ne dépend pas du résultat, mais l’acte de la méditation lui-même est un bonheur, transportant quelqu’un à un état de contentement et de conscience tranquille déjà pendant la formation de la méditation, pas simplement à la fin de la formation. En fait, la formation n’a aucun commencement et ne finit jamais.
Nous tous, autant que nous sommes, subissons dans cette époque moderne l’impact constant du stress. Nous sommes bombardés par des énergies non invitées sous forme des choses telles que : la télévision, la pollution acoustique, les disputes et les personnes en colères ou envieuses. Afin de contrecarrer cette force énormément accablante de négativité et de détresse, nous avons besoin d’une puissance supérieure, recueillie en nous-mêmes et la méditation nous relie à ce réservoir interne nettoyeur, énergie éclairante.

Il y a très longtemps, la nature entourait les personnes dans leurs routines et rituels de vie quotidienne. Il n’y avait aucune vibration sonore artificielle de téléphones ou de machines ; il n’y avait aucun stress et maladie résultant des complexités industrielles urbaines. Il y avait le bruit de l’eau, le fredonnement du vent, la beauté des étoiles dans le ciel et les parfums de la terre. Il y avait des rythmes normaux dans chaque aspect de la vie, les gens plantaient des graines, les élevaient afin d’en faire de la nourriture tout en observant les cycles de la nature puisqu’ils y étaient reliés.
De nos jours nous pouvons vivre toute notre vie entière sans jamais entrer en contact avec la nature d’une manière directe. Nous vivons dans des climats commandés artificiellement, nous achetons la nourriture dans des restaurants rapides ou des magasins où la nourriture est empaquetée dans une usine, nous divorçons totalement de nous-mêmes, de nos origines normales et organiques et de notre système original de vie.
La méditation nous apporte une méthode facile, commode, transportable pour entrer dans ces rythmes normaux perdus, en fermant le monde autour de nous, en laissant aller nos corps et en dégageant l’esprit de tout le stress artificiel qu’il recueille sciemment ou inconsciemment pendant notre vie.
La méditation ne coûte rien, elle n’a aucun affect latéral nocif et elle n’ajoutera pas de calories ou de cholestérol à votre corps. Elle ne provoque pas de dépendance comme les drogues et l’alcool. Mais elle fournit à ceux qui la pratiquent un sens élevé de bien-être, souvent comparé à un « mieux-être » naturel bien plus puissant que ceux induits par des drogues et ce composant de la méditation peut être entièrement étreint pour ses avantages positifs et sains.
Le corps humain est une création complexe et dans le cerveau, le corps produit naturellement des drogues qui sont des centaines de fois plus puissantes que les narcotiques pharmaceutiques.
Pendant que l’on médite, le corps sécrète des hormones et des produits chimiques mystérieux qui produisent une ruée incroyable d’énergie et de bonheur et ce n’est là qu’un des effets secondaires étonnants de la pratique de la méditation.

La méditation apporte des choses différentes selon les personnes. Certains l’emploient au lieu de, ou en plus de la psychothérapie. D’autres lui trouvent plus de valeur comme un outil pour augmenter les performances dans le sport ou au travail et d’autres encore pour augmenter la mémoire et d’autres fonctions mentales. Certains comptent sur elle pour les aider à faire face à la douleur ou les séquelles d’un traumatisme ou d’une tragédie et pour regagner un contentement et une satisfaction pour les beautés de la vie. Et il y a ceux qui emploient la méditation comme un outil créateur pour les inspirer artistiquement. La méditation nous donne plus de force et une vigueur plus durable, de l’énergie sexuelle et nous calme, car elle fournit un repos qui est comparable à la profondeur, un sommeil tout particulièrement réparateur.
Il existe d’innombrables raisons de méditer, et une manière pour faire du monde un endroit meilleur, plus paisible et plus harmonieux et pour nous tous de consacrer un peu de temps hors de nos vies stressantes pour faire une pause et boire un peu de l’oasis mentale par la pratique de la méditation.
Dominique BERNARD
http://ledi.bienetreavecsoi.promety.net/webrd/pvm-vivre

 

L’effef ondulation : le battement du coeur pour l’éternité

16 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

 

HOOPONOPONO

par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

 

ALLEZ DE L’AVANT, Comment vaincre les obstacles et réaliser vos projets

12 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

Le succès appartient naturellement aux personnes d’action qui refusent la passivité, agissent, prennent des initiatives et vont jusqu’au bout de leurs projets. Une idée, même géniale, ne vaut rien si elle n’est pas menée à terme.  Bref, pour qu’une idée devienne réalité, il faut la mettre en actionCe principe s’applique à tous les domaines de la vie, et être intelligent ne suffit absolument pas pour réussir : la créativité doit toujours être suivie d’actes concrets et de nouvelles initiatives pour aboutir pleinement. Voyons comment vous pouvez devenir une véritable personne d’action et améliorer considérablement votre esprit d’initiative.

Quelles sont les différences entre les actifs et les passifs ?   Observez les gens autour de vous et vous verrez qu’ils tombent dans 2 catégories :

Les actifs : ceux qui passent à l’action pour réaliser leurs idées.

Les passifs : ceux qui n’agissent pas et qui remettent toujours l’action à plus tard.  Les personnes victimes de passivité passent leurs temps à trouver des foules de raisons qui les empêchent d’agir, au lieu de se concentrer sur les moyens qui pourraient les aider à mener à bien leurs idées.

Les personnes actives, elles, planifient leurs rêves de façon à les réaliser concrètement. Elles se donnent les moyens d’y parvenir. Elles partent du principe que rien ne se produira jamais sans une réelle initiative personnelle. Elles passent donc à l’action sans perdre de temps.  Les actifs agissent tandis que les passifs s’abstiennent, laissant au passage les opportunités leur échapper, et leur confiance personnelle s’effondrer inexorablement.  Les actifs savent qu’ils peuvent prendre le contrôle de leur vie, même dans les situations difficiles, car ils comptent sur leur propre capacité à se relever les manches et à agir.  Les passifs ont l’impression de subir leur existence, tout leur semble relever de la fatalité et du bon vouloir de ceux qui les entourent.

Comment faire alors pour accéder à ce groupe qui construit quotidiennement son succès ?   Renoncez à l’attente.

Le vrai problème de la passivité s’installe quand votre vie entière devient une longue suite d’attentes successives, et que vous prenez l’habitude d’en faire votre fonctionnement général.  N’attendez pas le “moment idéal” car il n’existe pas

Aller de l’avant et régler les difficultés au fil du temps est la marque des personnes actives qui sont conscientes qu’elles verront certainement des obstacles sur leur route, mais qui n’en font pas toute une histoire et s’en servent même au contraire comme d’une source de motivation.  Un saut dans le vide est parfois la meilleure technique

Adoptez donc les attitudes suivantes, afin de renoncer à l’attente :

  •  Oubliez la notion de risque 0 : vous ne pourrez jamais être sûr qu’un projet ne comporte aucun risque, donc acceptez ce postulat dès maintenant.  
  •  Réglez vos problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent, sans attendre non plus qu’ils prennent de l’ampleur, mais sans les anticiper au point de ne plus penser qu’à cela.  Ne passez pas tout votre temps à imaginer que tel ou tel souci pourrait survenir, mais vivez en ayant confiance en vous-même et en votre aptitude à faire face le moment venu.  Ne perdez pas de temps, agissez dès maintenant !  De façon résumée, l’attente comme mode de vie est l’ennemie naturelle de la réalisation de soi et peut vous empoisonner l’existence, jusqu’à réaliser, à l’âge de 80 ans, que vous avez attendu toute votre vie pour rien !

Soyez, certes, raisonnable pour ne pas faire tout ce qui vous passe en permanence par la tête et le réaliser n’importe comment, mais acceptez, par contre, de “vous lâcher” sur ces projets qui vous tiennent à cœur depuis si longtemps, si vous ne voulez pas finir par voir votre vie se dérouler toute seule devant vos yeux, sans que vous soyez réellement aux commandes.  Ne vous contentez pas d’attendre, mais agissez dès aujourd’hui.

N’enterrez pas vos idées   Je connais plusieurs personnes autour de moi qui ont réussi à faire disparaître elles-mêmes de très bonnes idées qu’elles avaient eues, en réussissant à se persuader qu’elles n’en valaient pas la peine.  Une idée est faite pour être suivie d’actions.  Vos idées devraient toujours être suivies d’actions, pour ne pas tomber dans le domaine du fantasme et de l’irréel, par nature inatteignable :  Vos idées sont précieuses et peuvent être à la source de véritables réussites, pour peu que vous soyez capable de franchir ce tout petit pas qui sépare l’inaction de l’action.  Mettez-vous dans la peau d’un parachutiste : le saut en lui-même peut être merveilleux s’il est accompli mais n’aura jamais lieu si vous restez des heures en l’air à ressasser la raison d’être du saut et les peurs qu’il vous inspire.  Ne craignez pas de confier votre idée à quelqu’un qui vous connaît bien et qui n’hésitera pas à vous donner le petit coup de pied aux fesses parfois nécessaire pour effectuer ce saut de lancement.  Planifiez le plus rapidement possible des actions concrètes  L’action est le seul remède efficace contre la peur, alors, agissez, faites s’évanouir vos peurs et récoltez les fruits de vos idées !

Utilisez l’action mécanique   Si je vous dis que pour s’y mettre, il faut s’y mettre, vous allez certainement penser que je vous sors une belle évidence ! Et pourtant…  Le plus souvent, toutes les belles théories psychologiques ne vous avanceront pas plus que cette simple logique qui est que l’action entraîne l’action.

L’action doit se produire “maintenant”, et non plus tard  La façon la plus simple d’utiliser l’action mécanique est de bannir un certain nombre de mots de votre vocabulaire, lorsque vous évoquez l’action : “un jour”, “demain”, “la semaine prochaine”, etc. sont autant de mots qui sont incompatibles avec l’action puisqu’ils relèvent de l’intention.  L’action se produit “maintenant”, et uniquement maintenant, et vous devez arrêter de penser à ce que vous ferez plus tard pour réellement agir maintenant.

Si vous prenez l’habitude d’utiliser le plus souvent possible le temps du présent pour parler et réfléchir, plutôt que celui du futur et du conditionnel, vous serez surpris des résultats concrets que vous obtiendrez, car votre esprit sera beaucoup plus convaincu . Agissez immédiatement

Développez votre esprit d’initiative  Une personne qui suit les consignes et les applique de façon consciencieuse et avec bonne volonté est une personne de qualité pour une entreprise.  Mais une personne qui suit les consignes, les applique de façon consciencieuse et avec bonne volonté, et imagine des façons de les faire évoluer pour dépasser l’objectif initial, est une personne infiniment précieuse pour l’entreprise. N’hésitez pas à vous porter volontaire.  Soyez volontaire pour toutes les expérimentations que d’autres veulent lancer, là où peu de personnes sont capables d’aller.

Exercices pratiques

Faites la liste de 5 projets, petits ou grands que vous remettez à plus tard depuis trop longtemps.  Notez-les sur un papier dans l’ordre que vous voulez, et engagez-vous fermement à les accomplir dès maintenant.  Réalisez un projet par semaine, et notez à chaque fois la satisfaction que vous ressentez d’avoir évité l’attente et d’avoir surmonté vos peurs. Cela vous aidera pour le projet suivant.

Au travail, demandez un entretien à votre responsable et expliquez que vous souhaitez vous engager de façon plus importante dans la société.  Demandez qu’on vous confie un projet supplémentaire, différent de vos fonctions habituelles afin de développer vos compétences : il est peu probable qu’on vous refuse cette demande !  Accomplissez ce travail avec autonomie et efficacité et vous ne manquerez pas d’en voir les retombées positives d’ici peu.

Faites la liste de tout ce que vous n’aimez pas faire au quotidien et que vous repoussez sans cesse en perdant du temps : il peut s’agir de faire la vaisselle, faire vos comptes, sortir les poubelles, rédiger vos notes de frais, faire votre rapport mensuel, etc.  Contraignez-vous consciemment à effectuer ces actions dès qu’elles se présentent, en vous concentrant sur l’objectif de l’action mécanique, qui est que le 1er geste entraîne ensuite facilement les autres.

Au plaisir de vous retrouver sur le chemin de la Réussite et du Succès et du bien être

Dominique BERNARD

www.coaching-facile.com/uuBGcU37

 

Tout Savoir Sur Les Chakras

5 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

Les chakras, centres d’énergie de votre corps

On entend souvent qu’il faut ouvrir ses chakras pour se sentir mieux. Mais, qu’est-ce que les chakras au fait ?Le mot « chakra » veut dire « roue de feu » ou « roue d’énergie » en sanskrit. En fait, les chakras sont des endroits précis de votre corps, par lesquels les échanges énergétiques ont lieu : à l’intérieur de votre corps, entre votre corps physique et le corps astral, et entre l’intérieur et l’extérieur. Ce sont des puits d’énergie. L’énergie circule à travers votre corps en suivant des méridiens (ou nadis pour les hindous) et à chaque croisement de méridiens correspond un chakra.

Les chakras sont nombreux dans votre corps et sont hiérarchisés. Il existe 7 chakras majeurs, 21 chakras mineurs et 49 points focaux. Les 7 chakras majeurs se répartissent dans votre corps de la tête au périnée. Vous avez de haut en bas :

  •           le centre coronal (sommet de la tête) ou Sahasrara : il transcende les autres chakras ; sa couleur associée est le violet ; c’est le centre de la spiritualité.
  •         le centre frontal (entre les sourcils) ou Ajna ; c’est le troisième œil ; il détermine votre vision de la vie et toutes vos activités mentales ; sa couleur associée est l’indigo ;  c’est le centre de votre intuition.
  •          le centre laryngé (gorge) ou Vishuddha : il reflète votre capacité à vous exprimer et à écouter ; sa couleur associée est le bleu ; c’est le centre de la communication.
  •           le centre cardiaque (milieu de la poitrine) ou Anahata : c’est la chakra du cœur ; il représente l’amour inconditionnel, la paix, les sentiments ; sa couleur associée est le vert ; il permet l’acceptation de soi et des autres.
  •          le centre solaire (estomac) ou Manipura : il est responsable de la qualité de vos rapports avec les autres ; sa couleur associée est le jaune ; il aide à atteindre vos objectifs.
  •          le centre sacré (bas-ventre) ou Svadhishthana : il est le siège des énergies sexuelles, de la fertilité ; sa couleur associée est le orange ; il influe sur le désir et les facultés créatrices.
  •           le centre racine (coccyx et périnée) ou Muladhara : il est en relation avec la force de la vie ; il est relié à la sexualité, à l’environnement, à la nature ; sa couleur associée est le rouge ; son rôle est de stabiliser, d’enraciner.

Schéma représentant l’emplacement et les différentes « couleurs » des chakras.

Les 7 chakras majeurs sont reliés entre eux par un canal central, un canal d’énergie qui passe à travers la colonne vertébrale.

Les chakras s’ouvrent vers l’extérieur, dans deux directions : vers l’avant et vers l’arrière de votre corps (sauf pour le centre racine et le centre coronal, qui se dirigent vers le bas). Ils ont la forme d’un entonnoir et suivent toujours un mouvement rotatif (d’où le terme de « roue »). Leur direction de rotation change suivant le sexe : les chakras tournent dans le sens des aiguilles d’une montre chez l’homme, en sens inverse chez la femme.

Vos chakras jouent deux rôles :

  •          distribuer l’énergie dans toutes les parties de votre corps, énergie puisée dans votre corps, dans votre environnement, dans le cosmos
  •         être les intermédiaires entre votre corps et votre esprit, c’est-à-dire mettre en relation les différents étages de votre être. Tous les aspects de votre corps (biologiques, énergétiques, émotionnels et mentaux) forment alors un tout.
  •         Les chakras distribuent l’énergie dans tout votre être. Vous devez donc essayer de capter le maximum d’énergie afin de la répartir dans votre corps.

En outre, pour que vous vous sentiez bien, en parfaite harmonie entre votre corps et votre esprit, entre vous et le monde extérieur, il faut que vous appreniez à ouvrir vos chakras. Un chakra fermé est le signe d’un repli sur soi même, d’un mal-être général.

Différentes méthodes existent pour ouvrir vos chakras : les couleurs, les mantras, les sons, les huiles essentielles, la concentration, la méditation, la respiration profonde, etc. Mais la méthode la plus connue est le yoga. Ainsi, pour que vous soyez en bonne santé, vous devez veiller à ce que vos chakras fassent circuler l’énergie dans votre corps de façon harmonieuse et efficace. Cela s’apprend…

Comment ouvrir vos chakras ?

Pour que la circulation de l’énergie se fasse harmonieusement, il est nécessaire que vos chakras soient ouverts. Cette ouverture est nécessaire pour votre bien-être, mais la difficulté c’est qu’elle ne se fait pas aussi facilement que cela. Différentes méthodes existent. Cela demande un travail sur vous approfondi et généralement il vous faudra l’aide de quelqu’un, d’un « Maître », par exemple, pour y parvenir pleinement. Attention, avant tout, vous devez savoir qu’il est nécessaire d’ouvrir tous vos chakras, afin d’éviter de rompre l’équilibre énergétique dans votre corps. Un chakra ne doit pas prendre le dessus sur les autres.

Voici quelques techniques utilisées pour ouvrir les chakras :

La méditation Cela consiste à concentrer votre pensée sur vos chakras, l’un après l’autre (de bas en haut, en terminant par le sommet de votre crâne). Vont intervenir la visualisation et la respiration profonde. Vous devez grâce au travail de votre pensée, arriver à concentrer l’énergie sur un point précis de votre corps.

Un Audio sur la respiration profonde est disponible en téléchargement gratuit sur le site Katisa Editions http://www.katisaeditions.com .

Les Mantras Là, il s’agit de faire un travail de visualisation des couleurs de chaque chakra (voir précédemment) dans chacune de leur zone, en accord avec la vibration du mantra (série de syllabes, répétées plusieurs fois en rythme ; sorte d’incantations) correspondant. Allongez ou debout, après avoir fait le calme en vous, vous devez faire vibrer le mantra qui correspond à chacun de vos chakras, tout en visualisant la couleur qui correspond à ce dernier. Par exemple, pour le premier chakra (de base), vous devez vibrer (prononcer) le premier mantra « ou » (= un « ouh profond »), en visualisant une lumière rouge correspondant à ce premier chakra, et ainsi de suite pour les autres, comme suit :

  •           Muladhara : couleur : rouge ; mantra : O ou Ou profond
  •          Svadhishthana : couleur : orange ; mantra : O
  •          Manipura : couleur : jaune ; mantra : O aiguë proche du         
  •          Anahata : couleur : vert ; mantra : A
  •          Vishuddha : couleur : bleu ; mantra : E
  •          Ajna : couleur : indigo ; mantra : I
  •           Sahasrara : couleur : violet ; mantra : AUM

L’imposition des mains

Vous devez obligatoirement vous faire faire cette manipulation par un thérapeute compétent, comme des praticiens en Reiki ou en magnétisme. L’énergie des mains du thérapeute, placées à quelques centimètres du corps, permet l’ouverture et l’harmonisation de vos chakras. Surtout, choisissez bien votre thérapeute car il s’agit d’une véritable manipulation, d’un transfert d’énergie qui demandent à ce qu’il soit lui-même en parfaite santé et surtout compétent !

Les massages avec des huiles essentielles. C’est à peu près la même chose que l’imposition des mains mais ici, il y a contact direct avec la peau. Cela consiste à masser les zones qui correspondent à chacun de vos chakras. Il est recommandé d’utiliser les huiles essentielles qui correspondent à chacun d’eux :

  •          Muladhara : Musc, cèdre, girofle
  •           Svadhishthana : Patchouli, orange, santal, myrrhe
  •          Manipura : Lavande, bergamote, citrus
  •          Anahata : Rose, Jasmin
  •         Vishuddha : Benjoin, menthe, sauge, eucalyptus
  •          Ajna : Jasmin, lavande, lys
  •          Sahasrara : Oliban, Lotus, Myrrhe

Le massage peut s’effectuer sur le ventre ou sur le dos. En effet, comme je l’ai indiqué précédemment, les chakras ont la forme d’un entonnoir qui s’ouvre à la fois vers l’avant et vers l’arrière.

L’harmonisation. Cela consiste à « travailler », par imposition des mains (effectuée par un thérapeute compétent), sur deux chakras en même temps, afin de les équilibrer, d’harmoniser leurs énergies. Cela est efficace contre les grosses fatigues.  Et le yoga dans tout cela ?

Le yoga.  Comme le yoga est une technique qui permet d’harmoniser votre corps et votre esprit, il est indéniable qu’il peut influer fortement sur vos chakras. Le yoga est un enchaînement de postures (la plus connue est le « lotus »), accompagné d’un contrôle de la respiration. C’est une sorte de gymnastique douce, à pratiquer régulièrement, qui permet de combattre le stress, de se détendre, d’avoir une grande maîtrise de soi, de parvenir à la paix intérieure. Demandant une grande concentration, le yoga est proche de la méditation. Cette description rapide du yoga vous montre qu’il est parfaitement adapté à l’ouverture de vos chakras.

Il existe différentes sortes de yoga, de plus doux aux plus énergique. Vous avez, par exemple :

  •           Le Hatha-Yoga : différentes postures agissant sur les muscles et sur les glandes, les tendons, les organes internes, le système nerveux, les émotions, l’esprit…
  •          Le Yoga-nidra : c’est une relaxation profonde
  •          Le yoga du son : le corps est considéré comme un instrument de musique ; grâce à des vibrations sonores, le souffle s’allonge et libère des endorphines qui apaisent l’esprit
  •          Le Raja-yoga : entrent en ligne de compte la maîtrise des sens, la concentration et la méditation.
  •           Le yoga-Iyengar : les positions doivent être tenues très longtemps donc cela implique une grande concentration et une discipline à toute épreuve
  •           L’Asthanga : plus dynamique, les postures s’enchaînent rapidement et avec précision
  •           Le yoga-Bikram : il implique d’enchaîner 26 postures en pleine chaleur, ce qui demande d’être en très bonne santé.

L’ensemble de ces techniques de yoga, plus ou moins compliquées ou exigeantes, demande d’être accompagné par de très bons thérapeutes. N’hésitez pas à essayer ces techniques afin de savoir celle qui vous convient le mieux.

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses techniques pour ouvrir vos chakras. Je viens de vous décrire les principales. Si cela vous intéresse, à vous de tester et de choisir celle qui vous convient le mieux. L’essentiel est de savoir qu’elles nécessitent toutes un accompagnement, un bon accompagnement, pour que cela soit efficace et inoffensif surtout ! Pratiquez l’ouverture et vous retrouverez votre équilibre et votre énergie.

Cet ouvrage fait partie de la collection de livres, de CD audio et vidéo de développement personnel que vous pouvez télécharger sur le site : http://www.katisaeditions.com écrit par Isabelle BRUNET et Katy GAWELIK 

Dominique BERNARD

http://ledi.bienetreavecsoi.promety.net/webrd/he-energie