RSS Feed Twitter

Articles associés au tag ‘Les passifs’

ALLEZ DE L’AVANT, Comment vaincre les obstacles et réaliser vos projets

12 mars 2013 par Dominique BERNARD Pas de commentaire »

 Powered by Max Banner Ads 

Le succès appartient naturellement aux personnes d’action qui refusent la passivité, agissent, prennent des initiatives et vont jusqu’au bout de leurs projets. Une idée, même géniale, ne vaut rien si elle n’est pas menée à terme.  Bref, pour qu’une idée devienne réalité, il faut la mettre en actionCe principe s’applique à tous les domaines de la vie, et être intelligent ne suffit absolument pas pour réussir : la créativité doit toujours être suivie d’actes concrets et de nouvelles initiatives pour aboutir pleinement. Voyons comment vous pouvez devenir une véritable personne d’action et améliorer considérablement votre esprit d’initiative.

Quelles sont les différences entre les actifs et les passifs ?   Observez les gens autour de vous et vous verrez qu’ils tombent dans 2 catégories :

Les actifs : ceux qui passent à l’action pour réaliser leurs idées.

Les passifs : ceux qui n’agissent pas et qui remettent toujours l’action à plus tard.  Les personnes victimes de passivité passent leurs temps à trouver des foules de raisons qui les empêchent d’agir, au lieu de se concentrer sur les moyens qui pourraient les aider à mener à bien leurs idées.

Les personnes actives, elles, planifient leurs rêves de façon à les réaliser concrètement. Elles se donnent les moyens d’y parvenir. Elles partent du principe que rien ne se produira jamais sans une réelle initiative personnelle. Elles passent donc à l’action sans perdre de temps.  Les actifs agissent tandis que les passifs s’abstiennent, laissant au passage les opportunités leur échapper, et leur confiance personnelle s’effondrer inexorablement.  Les actifs savent qu’ils peuvent prendre le contrôle de leur vie, même dans les situations difficiles, car ils comptent sur leur propre capacité à se relever les manches et à agir.  Les passifs ont l’impression de subir leur existence, tout leur semble relever de la fatalité et du bon vouloir de ceux qui les entourent.

Comment faire alors pour accéder à ce groupe qui construit quotidiennement son succès ?   Renoncez à l’attente.

Le vrai problème de la passivité s’installe quand votre vie entière devient une longue suite d’attentes successives, et que vous prenez l’habitude d’en faire votre fonctionnement général.  N’attendez pas le “moment idéal” car il n’existe pas

Aller de l’avant et régler les difficultés au fil du temps est la marque des personnes actives qui sont conscientes qu’elles verront certainement des obstacles sur leur route, mais qui n’en font pas toute une histoire et s’en servent même au contraire comme d’une source de motivation.  Un saut dans le vide est parfois la meilleure technique

Adoptez donc les attitudes suivantes, afin de renoncer à l’attente :

  •  Oubliez la notion de risque 0 : vous ne pourrez jamais être sûr qu’un projet ne comporte aucun risque, donc acceptez ce postulat dès maintenant.  
  •  Réglez vos problèmes au fur et à mesure qu’ils surviennent, sans attendre non plus qu’ils prennent de l’ampleur, mais sans les anticiper au point de ne plus penser qu’à cela.  Ne passez pas tout votre temps à imaginer que tel ou tel souci pourrait survenir, mais vivez en ayant confiance en vous-même et en votre aptitude à faire face le moment venu.  Ne perdez pas de temps, agissez dès maintenant !  De façon résumée, l’attente comme mode de vie est l’ennemie naturelle de la réalisation de soi et peut vous empoisonner l’existence, jusqu’à réaliser, à l’âge de 80 ans, que vous avez attendu toute votre vie pour rien !

Soyez, certes, raisonnable pour ne pas faire tout ce qui vous passe en permanence par la tête et le réaliser n’importe comment, mais acceptez, par contre, de “vous lâcher” sur ces projets qui vous tiennent à cœur depuis si longtemps, si vous ne voulez pas finir par voir votre vie se dérouler toute seule devant vos yeux, sans que vous soyez réellement aux commandes.  Ne vous contentez pas d’attendre, mais agissez dès aujourd’hui.

N’enterrez pas vos idées   Je connais plusieurs personnes autour de moi qui ont réussi à faire disparaître elles-mêmes de très bonnes idées qu’elles avaient eues, en réussissant à se persuader qu’elles n’en valaient pas la peine.  Une idée est faite pour être suivie d’actions.  Vos idées devraient toujours être suivies d’actions, pour ne pas tomber dans le domaine du fantasme et de l’irréel, par nature inatteignable :  Vos idées sont précieuses et peuvent être à la source de véritables réussites, pour peu que vous soyez capable de franchir ce tout petit pas qui sépare l’inaction de l’action.  Mettez-vous dans la peau d’un parachutiste : le saut en lui-même peut être merveilleux s’il est accompli mais n’aura jamais lieu si vous restez des heures en l’air à ressasser la raison d’être du saut et les peurs qu’il vous inspire.  Ne craignez pas de confier votre idée à quelqu’un qui vous connaît bien et qui n’hésitera pas à vous donner le petit coup de pied aux fesses parfois nécessaire pour effectuer ce saut de lancement.  Planifiez le plus rapidement possible des actions concrètes  L’action est le seul remède efficace contre la peur, alors, agissez, faites s’évanouir vos peurs et récoltez les fruits de vos idées !

Utilisez l’action mécanique   Si je vous dis que pour s’y mettre, il faut s’y mettre, vous allez certainement penser que je vous sors une belle évidence ! Et pourtant…  Le plus souvent, toutes les belles théories psychologiques ne vous avanceront pas plus que cette simple logique qui est que l’action entraîne l’action.

L’action doit se produire “maintenant”, et non plus tard  La façon la plus simple d’utiliser l’action mécanique est de bannir un certain nombre de mots de votre vocabulaire, lorsque vous évoquez l’action : “un jour”, “demain”, “la semaine prochaine”, etc. sont autant de mots qui sont incompatibles avec l’action puisqu’ils relèvent de l’intention.  L’action se produit “maintenant”, et uniquement maintenant, et vous devez arrêter de penser à ce que vous ferez plus tard pour réellement agir maintenant.

Si vous prenez l’habitude d’utiliser le plus souvent possible le temps du présent pour parler et réfléchir, plutôt que celui du futur et du conditionnel, vous serez surpris des résultats concrets que vous obtiendrez, car votre esprit sera beaucoup plus convaincu . Agissez immédiatement

Développez votre esprit d’initiative  Une personne qui suit les consignes et les applique de façon consciencieuse et avec bonne volonté est une personne de qualité pour une entreprise.  Mais une personne qui suit les consignes, les applique de façon consciencieuse et avec bonne volonté, et imagine des façons de les faire évoluer pour dépasser l’objectif initial, est une personne infiniment précieuse pour l’entreprise. N’hésitez pas à vous porter volontaire.  Soyez volontaire pour toutes les expérimentations que d’autres veulent lancer, là où peu de personnes sont capables d’aller.

Exercices pratiques

Faites la liste de 5 projets, petits ou grands que vous remettez à plus tard depuis trop longtemps.  Notez-les sur un papier dans l’ordre que vous voulez, et engagez-vous fermement à les accomplir dès maintenant.  Réalisez un projet par semaine, et notez à chaque fois la satisfaction que vous ressentez d’avoir évité l’attente et d’avoir surmonté vos peurs. Cela vous aidera pour le projet suivant.

Au travail, demandez un entretien à votre responsable et expliquez que vous souhaitez vous engager de façon plus importante dans la société.  Demandez qu’on vous confie un projet supplémentaire, différent de vos fonctions habituelles afin de développer vos compétences : il est peu probable qu’on vous refuse cette demande !  Accomplissez ce travail avec autonomie et efficacité et vous ne manquerez pas d’en voir les retombées positives d’ici peu.

Faites la liste de tout ce que vous n’aimez pas faire au quotidien et que vous repoussez sans cesse en perdant du temps : il peut s’agir de faire la vaisselle, faire vos comptes, sortir les poubelles, rédiger vos notes de frais, faire votre rapport mensuel, etc.  Contraignez-vous consciemment à effectuer ces actions dès qu’elles se présentent, en vous concentrant sur l’objectif de l’action mécanique, qui est que le 1er geste entraîne ensuite facilement les autres.

Au plaisir de vous retrouver sur le chemin de la Réussite et du Succès et du bien être

Dominique BERNARD

www.coaching-facile.com/uuBGcU37